Le grand calendrier GEO 2019

Cette année pour ses 40 ans en France, GEO a choisi de célébrer la terre avec un des plus grand photographes et défenseur de la planète, Yann Arthus-Bertrand !

Eric Meyer, Rédacteur en chef de GEO

Découvrez un extrait exclusif du grand calendrier GEO 2019
– Édition limitée –

Le grand calendrier GEO 2019 - Demain la Terre de Yann Arthus-Bertrand

Pour les 40 ans de GEO en France, découvrez au travers du Grand Calendrier 2019, 12 clichés de la série « Demain la Terre » de Yann Arthus-Bertrand : ce photographe d’exception vous emmène dans un voyage inoubliable et éblouissant. Partagez le plaisir de la découverte, et émerveillez-vous devant la beauté de notre planète en commandant ce grand et magnifique calendrier 2019.

Format géant : 60 x 55 cm

Introuvable dans le commerce

Tirage limité !

42,70 € au lieu de 44,90 €

Je l'achète !

Shark Bay, Havre Henri Freycinet Harbour Australie

Une grande partie des 25 000km2 de la baie sont recouverts d'un sable riche en oxydes de fer qui donnent à la baie sa couleur rouge si particulière. Shark Bay abrite une structure biologique très particulière: les stromatolithes. Ces constructions sont nés de l'activité de bactéries capables de réaliser la photosynthèse: les cyanobactéries, qui, en captant le CO2 et en produisant de l'oxygène, entraînent la formation d'une croûte calcaire.

Il y a 3.5 milliards d'années, les stromatolithes ont colonisé l'essentiel des eaux côtières du globe et ont contribué à la mise en place de notre atmosphère. Ils ont longtemps été considérés comme des fossiles, mais, dans les années 1950, les premiers stromatolithes vivants, identiques à ceux qui peuplaient l'océan primitif, ont été découverts à Shark Bay. Inscrite sur la liste du patrimoine mondial par l'Unesco en 1991, Shark Bay abrite une réserve marine qui est devenue le symbole tant de l'étonnante richesse de la biodiversité de nos océans.

42,70 € au lieu de 44,90 €

Je fonce !

Vallée de l'Indus, Gilgit-Baltistan Pakistan

Les Dzos, dont le nom vient du tibétain, sont les bovins hybrides issus du croisement entre un yak et un autre bovin domestique. Les éleveurs les apprécient pour leur production laitière. Leur grande taille, leur force et leur docilité en font de meilleurs animaux de bât que les yaks, et ils supportent mieux la vie en dessous de 3000 mètres d'altitude. Une de leurs particularités est que le mâle est stérile tandis que la femelle, fertile, peut être recroisée avec un autre bovin. Administré par le Pakistan, le Gilgit-Baltistan est frontalier de l'Afghanistan, de la Chine et de l'Inde qui revendique ce territoire au même titre que le Cachemire, dont il faisait partie avant 1947. L'activité économique de cette région de montagnes située sur l'ancienne route de la soie, repose en grande partie sur les échanges frontaliers. Cependant, si une voie goudronnée, la route du Karakorum, relie depuis 1979 le Pakistan à la Chine, de nombreuses vallées ne restent accessibles qu'à pied ou avec une monture.

42,70 € au lieu de 44,90 €

J'en profite !

Kabui Bay, archipel des Raja Ampat Indonésie

Riche d'une grande variété de poissons, l'archipel des Raja Ampat attire les plongeurs et les pêcheurs. Les récifs du sud-est asiatique - d'une surface de 100 000 km2, soit 34% des récifs coralliens dans le monde - comptent à la fois parmi les plus beaux et parmi les écosystèmes les plus menacés de la planète. L'essor du marché des poissons vivants, cinq fois plus chers que les poissons morts, a entraîné le développement des méthodes de pêche destructrices. Le cyanure, directement pulvérisé sur les récifs, anesthésie les proies et les rend plus faciles à capturer. Quelque 65 tonnes de ce poison seraient ainsi déversées chaque année dans ces récifs. Cette méthode perdure, bien que prohibée en Indonésie ou au Vietnam. De même, bien qu'illégale, la pêche à l'explosif est toujours pratiquée. L'explosion tue les poissons les plus proches et le souffle détruit la vessie natatoire des plus éloignés, les empêchant de nager. Ces techniques de pêches se calent sur les périodes de frai, si bien qu'une pêche intensive lors de ces rassemblements est susceptible de cause, en une seule fois, l'extinction locale d'une population entière de poissons.

42,70 € au lieu de 44,90 €

Je craque !





Yann Arthus-Bertrand s’est toujours passionné pour le monde animal et les espaces naturels. Très vite, il utilise l’appareil photo pour consigner ses observations en complément de l’écriture. Prolongeant son engagement pour la cause environnementale, Yann crée en 2005 la fondation GoodPlanet. Cette organisation reconnue d’utilité publique s'investit dans l’éducation à l’environnement ainsi que la lutte contre le changement climatique. C’est cet engagement qui lui vaut d’être nommé « Ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations Unies pour l’Environnement en 2009.

Le mot du rédacteur en chef

Madame, Monsieur,

Vous êtes, comme moi, de ceux qui aiment le monde, de ceux qui pensent qu’aujourd’hui encore, la Terre est belle et qu’elle reste à découvrir. Vous avez une irrésistible envie de connaître le monde, de mieux le comprendre afin de mieux le préserver ? Pour satisfaire vos appétits d’ailleurs, GEO met, depuis 40 ans, toute la puissance de la photographie et sa rigueur éditoriale à votre service.

Nous avons voulu cette année, à travers notre Grand Calendrier, vous faire partager notre enthousiasme pour notre planète. Laissez-vous émerveiller par sa beauté et sa fragilité grâce aux 12 photos que nous avons sélectionnées parmi la série « Demain la Terre », du grand photographe Yann Arthus-Bertrand, qui fut, à ses débuts (et aux nôtres), un « photographe GEO », et qui publia chez nous, entre autres, un reportage sur les lions !

Eric Meyer, rédacteur en chef de GEO

Accéder au contenu principal
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. Fermerfermer